Les légumes




 
 

En achetant des légumes à Kerlou, vous consommez :

- des légumes certifiés bio : des cultures sans produits chimiques, sans OGM et qui poussent dans la terre !
- des légumes frais et bichonnés : tous les produits frais sont récoltés le jour même ou la veille, lavés soigneusement et conservés dans de bonnes conditions.
- des légumes de saison et variés : nous produisons plus de 60 légumes différents tout au long de l'année et complétons notre gamme avec des produits biologiques du Nord Finistère pendant la saison creuse.
- des légumes de qualité : au niveau nutritionnel, il est maintenant prouvé que les légumes bio apportent plus de matière sèche (moins d'eau), de vitamines (5 fois plus de vitamines A et C en moyenne), d'antioxydants et de fibres que les légumes dits "conventionnels".
- des légumes de confiance : nous sommes totalement transparents sur nos méthodes de production et sur la provenance des légumes issus de l'achat-revente.

Voir nos produits



En achetant des légumes à Kerlou, vous soutenez :
- une agriculture respectueuse des sols et de l'environnement : travail du sol réduit, engrais verts, amendement organique (fumier bovin), rotations longues, etc.
- une gestion responsable des "biens communs" :
> biodiversité : semences paysannes, bandes fleuries, fauches tardives.
> eau : récupération d'eau de pluie et pas de pollution des eaux de surface.
> paysages : entretien des haies bocagères.
- une démarche de réduction des déchets : limitation des emballages, possibilité d'amener ses contenants, utilisation de ficelles papier, essais de paillage à l'herbe à venir.
- une dynamique locale : relocalisation économique (moins de transport), vitalité du territoire et lien social.
- des emplois durables : 4 personnes travaillent à temps complet sur la ferme (Anne-­Laure, Anaïs et François sont "chefs d'exploitation" et Alex est salariée depuis 2017).


Des prix justes et équitables :

Pour que la ferme dure, le prix du légume doit pouvoir nous permettre de couvrir nos charges.

"image tomate"

Cycle de production : pour être capable d'avancer le coût de production du légume (notamment les semences et les plants) tout au long de la culture, il nous faut suffisamment de trésorerie.
Risque climatique : pour se garder un "gilet de sauvetage" en cas d'aléas climatique et éviter de mettre la clé sous la porte.
Développement de nouveaux projets : pour pouvoir essayer de nouveaux légumes ou de nouvelles pratiques, on doit pouvoir assumer le fait de se former et de "tâtonner".
Autonomie : pour garder la maîtrise de notre structure vis à vis des banques et assurances mais aussi dépendre encore moins des subventions.
Transmission : pour que notre activité puisse se pérenniser et être poursuivit facilement par d'autres personnes.


Pour une ferme viable, autonome et transmissible.